Os

Communiqué hommage à Ousmane Sow

publié le vendredi 10 mars 2017


Les 28-30 avril 2017, plus de quarante partenaires, Instituts français et Alliances françaises célèbrent simultanément, en France et dans

le monde, l’artiste récemment disparu, avec en point d’orgue à l’Institut français de Dakar, la présence de Bernard Lavilliers, ami du sculpteur et auteur interprète qu’il écoutait chaque matin.

A l’occasion de l’installation photo-vidéo que Béatrice Soulé présentera dans le cadre de Gorée Regards sur cours, sous l’égide de l’Institut de France à Dakar, la Cinémathèque Afrique de l’Institut français rend hommage, avec un cycle de trois films, au sculpteur sénégalais OusmaneSow, décédé le 1er décembre 2016.

Figure de l’art contemporain, Ousmane Sow est connu pour ses sculptures plus grandes que nature représentant quatre ethnies africaines (Nouba, Zoulou, Masaï et Peul), la Bataille de Little Big Horn et une série, intitulée Merci, en hommage aux grands hommes qui marquèrent sa vie.

Ousmane Sow est né à Dakar en 1935. Sculptant depuis l’enfance puis tout en exerçant son métier de kinésithérapeute, c’est seulement à l’âge de cinquante ans qu'il se consacre entièrement à la sculpture. Il travaille par séries et s’intéresse aux ethnies d’Afrique puis d’Amérique.

Révélé en 1987 au Centre Culturel Français de Dakar, il présente sa première série sur les lutteurs Nouba, puis expose six ans plus tard, en 1993, à la Documenta de Kassel (Allemagne).

En 1995, il expose au Palazzo Grassi, à l’occasion du centenaire de la Biennale de Venise et présente en 1999, à Paris sur le Pont des Arts, une rétrospective qui attira plus de trois millions de visiteurs. Depuis, son oeuvre a été exposée dans une vingtaine de lieux, dont le Whitney Museum à New York.






Télécharger le fichier joint
A creative story by Nelamservices