Stage

STAGE : TRAITEMENT DES ARCHIVES IFS

publié le vendredi 15 mars 2019


                                                                       OFFRE DE STAGE
                                                                                    ***
                    TRAITEMENT DES ARCHIVES DE L’INSTITUT FRANÇAIS DU SÉNÉGAL

1- Contexte : présentation de l’Institut français du Sénégal

L’Institut français du Sénégal est un établissement à autonomie financière régi par le décret français n°76-832 du 24 août 1976, service de l’Ambassade de France au Sénégal (n° SIRET : 17993410400011 / code APE : Affaires étrangères 8421Z). L’Institut français du Sénégal a pour mission de contribuer à la diffusion de la langue et de la culture françaises et au dialogue entre la culture française et la culture sénégalaise, à travers sa programmation culturelle, les cours de langue et l’offre de certification développés par son Pôle linguistique, sa médiathèque et à travers son service Campus France Sénégal dédié à la mobilité étudiante en France. L’établissement compte 50 agents permanents. L’Institut français comprend deux sites, l’une à Dakar et l’autre à Saint-Louis. L’Institut français fêtera en 2019 les 60 ans de sa création.

Institut français du Sénégal, site de Dakar
1959 : création du Centre d’Echanges Culturels de Langue Française (CELCF). Il se situe alors à l’immeuble BIAO, place de l’Indépendance à Dakar.
1961 : circulaire définissant l’aménagement et le fonctionnement des CCF. Le CCF de Dakar est doté d’une bibliothèque, d’un auditorium, d’une cinémathèque et photothèque avec laboratoires, et d’une galerie d’exposition.
1964 : Le CELCF de Dakar est transféré dans les anciens bâtiments de l’Intendance, 92 rue Blanchot (actuelle rue Moussé Diop) et inauguré par Léopold Sédar Senghor.
1980 : inauguration de la Galerie 39 du CCF de Dakar en présence de Léopold Sédar Senghor
1984 : 1er concours Découvertes RFI au CCF de Dakar. Ismaël Lo et Pathieko sont primés.
1987 : 1ère exposition du sculpteur Ousmane Sow
1988 : Youssou N’dour et Doudou Ndiaye Rose font la première partie de Jacques Higelin
1989 : mise en réseau du CCF de Dakar avec les alliances françaises
1992 : Didier Awadi et Doug E. Tee font la première partie de MC Solaar
2004 : fusion du CCF et de l’Alliance franco-sénégalaise, pour devenir « l’Institut français »
2005 : inauguration de la Galerie Le Manège

Institut français du Sénégal, site de Saint-Louis 1965 : création du Centre culturel de Saint-Louis 1976 : agrandissement du site
2002 : rénovation du site

2004 : fusion des activités du Centre culturel avec celles de l'Alliance française, pour devenir « l’Institut culturel et linguistique Jean-Mermoz »
2009 : l’établissement prend le nom d’« Institut français »

2- Missions confiées

Estimation des volumes d’archives détenues par l’Institut français du Sénégal, site de Dakar :

  • -  Rue Parchappe : 174,05 ml, soit environ 1740 cartons d’archives (1960-2015)

  • -  Rue Joseph Gomis : 37 ml, soit environ 370 cartons d’archives (2016 à nos jours)

    TOTAL GENERAL : 211,05 ml, soit environ 2 110 cartons d’archives

    Il s’agit d’archives :

  • -  Campus France : dossiers d’inscription à la procédure « Etudes en France » (jusqu’à 2015, année de mise en

    place d’une procédure totalement dématérialisée)

  • -  comptables : budgets, régies d’avance et de recettes, contrats, factures, documents d’exécution budgétaire

    (mandats, titres), etc.

  • -  RH : dossiers individuels de carrière, fiches de paie et de cotisation, feuilles de congés, formation, etc.

  • -  culturelles : documents de communication relatifs à la programmation culturelle, rapports sur des événements,

    photographies, etc. Ces dernières archives présentent pour l’Institut français du Sénégal une valeur particulière. Le travail de retraitement qui sera effectué sur ce fonds d’archives devra permettre d’identifier et de numériser les archives présentant une forte valeur patrimoniale. Dans le contexte du 60ème anniversaire de l’établissement, ce travail pourra constituer une étape préalable à l’édition d’un ouvrage retraçant les moments forts de l’établissement.

    Les missions confiées dans le cadre de ce stage seront les suivantes :

  • -  Mettre en place un plan de classement

  • -  Procéder aux éliminations réglementaires

  • -  Procéder au tri et au classement des archives en suivant le plan de classement (en respectant l’historique de

    l’établissement : Alliance franco-sénégalaise de Dakar et Centre culturel, puis fusion à travers « l’Institut français »)

  • -  Rédiger un instrument de recherche

  • -  Reconditionner les archives

  • -  Réorganiser les dépôts (numérotation des armoires, étagères, etc., afin de faciliter les recherches)

  • -  Identifier et numériser les archives présentant une forte valeur patrimoniale

  • -  Effectuer des recommandations concernant le traitement du fond photographique

  • -  Sensibiliser les agents à la question archives (présentation du plan de classement, amélioration de la gestion

    documentaire, organiser le flux quotidien d’information, etc.)

  • -  Effectuer une mission d’évaluation des archives conservées à l’Institut français de Saint-Louis

3- Informations administratives relatives au stage

  • -  Période du stage : de 4 à 6 mois à compter d’avril 2019

  • -  Durée hebdomadaire de travail : 35 heures

  • -  Nombre de jours de congés : 2 jours de congé par mois

  • -  Gratification : 577€/mois

  • -  Hébergement et transport international Paris/Dakar aller-retour non pris en charge

  • -  L’établissement ne fournit pas de protection maladie au stagiaire.

  • -  Tuteur et référents :

    o Tuteurdestage:CharlesLEFRIEC,Secrétairegénéraldel’InstitutfrançaisduSénégal Mail : charles.lefriec@institutfrancais-senegal.com
    Tél:(+221)338395305

    o Signatairedelaconventiondestage:M.LaurentPEREZ,Directeurdel’InstitutfrançaisduSénégal o RéférentDirectiondesarchives(Ministèredel’EuropeetdesAffairesétrangères):CédricLEFEBVRE o RéférentAmbassadedeFrance(Centred’ArchivesetdeDocumentation):ArnaudLEMOUELLIC

    Le stagiaire pourra être amené à collaborer avec un agent ou un stagiaire de droit local dans le cadre de ses missions.






A creative story by Nelamservices