Walfadjiri

Plateau mauritanien

samedi 10 nov. 2018 à 20h
ADHERENTS : 2000 F FCFA
NON ADHERENTS : 3000 F FCFA
ENDROIT : Grande Scène à Saint Louis

En partenariat avec l’Institut français de Mauritanie, le Plateau mauritanien réunira de jeunes et talentueux artistes de Mauritanie à Saint-Louis pour un week-end d’échanges et de performances artistiques et culturels.

 

Mister X

Cheikh Diagne, aka Mister X, est un rappeur et slameur mauritanien. Originaire de Nouakchott, la capitale, il pratique la musique depuis plus d’une di- zaine d’années. Sa passion pour la musique vient de son amour pour les lettres et les mots.

Aussi, son environnement familial a énormément contribué à sa carrière d’artiste puisqu’il a grandi dans un univers artistique et littéraire : à la maison, son père écoutait souvent la musique et tenait une petite bibliothèque.

 

Mûri par l’expérience d’une longue pratique d’écriture – du journal intime au texte de rap – Mister X rappe et slame en français. Récemment invité à la première édi- tion du « Festival de Slam » en Mauritanie, il a livré une belle prestation aux côtés de la slameuse sénégalaise, Samira Fall.

Mister X est le principal initiateur du Festival « Assalam Alekoum », événement devenu incontournable dans l’agenda culturel mauritanien.

----

Dioba

Dioba est une artiste d’origine mauritanienne. Elle chante en hassanya (dialecte maure), en wolof et en peulh, trois langues et trois cultures qui cohabitent dans la région du fleuve, à la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie.

Dioba a longtemps accompagné comme choriste la chanteuse mauritanienne Malouma et a depuis pris son envol. Finaliste du Prix RFI Découvertes 2015 et Chan- son francophone de l’année 2016, Dioba tisse sa toile.

Elle sort en 2016 son premier album intitulé Urban Gawlo. Dans cet opus, la griotte du fleuve explore le jazz et le blues. Elle chante le mariage, les racines et la vérité.

---

Walfadjiri

Walfadjiri est un groupe mythique du paysage culturel mauritanien. Depuis plusieurs années, le groupe s’inspire du répertoire musical traditionnel mauritanien et ap- porte une nouvelle dimension aux musiques du monde.

Leur premier album Sehil, gravé dans le cœur de leur
public cosmopolite, leur a permis d’être lauréats du
concours « Rêve africain, Africa Pépite » grâce à leur
fameux titre « Kaw ». Leur deuxième album (15 titres)
est intitulé Espoir et prône le « vivre ensemble » et les échanges entre les différentes cultures de Mauritanie : une richesse culturelle alliée à la modernité. Depuis janvier 2018, les membres du groupe ont créé la Walf Académie pour former vingt jeunes en pratique d’instruments classiques.

---

Oumar Ball

Oumar Ball est un jeune peintre, né en Mauritanie, à
Bababé, en 1985. Il vit actuellement à Nouakchott où il
partage l’atelier de son père. Dans son travail, le jeune
artiste a déjà exploré diverses pistes, les cubistes entre
autres. Actuellement, il développe une écriture avec des
personnages filiformes inscrits dans des paysages aux
couleurs du désert. Il expérimente différents supports et
techniques dans le but de « capter la poésie du quotidien », saisir le sens de l’instant présent. Son dernier projet est une série de peintures sur les objets du quotidien. Il a été présenté au Grand Palais à Paris dans le cadre de « Art Paris Art Fair », à AKAA - foire d’art contemporain africain, ainsi qu’à Dakar, en 2017, à l’occasion de l’exposition « Partcours ».

Il avoue être inspiré par les peintures de son compatriote Ousmane Sow, du Sud-afri- cain Marlyn Dumas ou du Ghanéen El Anatsui. Ses influences sont donc diverses, mais africaines.

A creative story by Nelamservices