Tahar che%cc%81riaa   a%cc%80 l%e2%80%99ombre du  baobab

TAHAR CHÉRIAA, À L’OMBRE DU BAOBAB

mercredi 17 avr. 2019 à 20H30
ENTREE GRATUITE
ENDROIT : Salle de Cinéma à Dakar

Film Documentaire – Tunisie – 1h11– 2014 

Le lm retrace le portrait de Tahar Chériaa,
père incontestable du panafricanisme cinématographique et fondateur des Journées Cinématographiques de Carthage, premier festival de cinéma en Afrique et dans le Monde Arabe (1966). C’est aussi l’histoire de son amitié avec les pionniers du cinéma en Afrique comme Sembéne Ousmane, Taw k Saleh, Timité Bassori, Moustapha Alassane et tant d’autres qui, au lendemain des indépendances, ont déployé toute leur énergie pour créer les premières images authentiques de l’Afrique postcoloniale et indiquer la voie pour des cinématographies africaines capables de contribuer à la modernisation du continent en prenant en charge sa propre image dans la dignité et le respect de soi. 

Dans le cadre du cycle de cinéma organisé par l’Institut français à l’occasion de la quinzaine de la francophonie. 

A creative story by Nelamservices