Solitude

VOIX, CESAIRE, FANON, SENGHOR - table ronde

08 déc. 2017 à 19h
ENTREE GRATUITE
ENDROIT : Galerie Le Manège à Dakar

Table ronde 3 : POLITIQUE : DU PASSÉ, FAISONS TABLE RASE ?

Qu’en reste-t-il ? Non pas : qu’ont-ils dit ? ou : qu’ont-ils fait ? mais : comment en hériter ?  Que faire aujourd’hui, inactuellement, des auteurs et acteurs du passé ? Quels sont, hors les murs de l’université, les usages possibles de Césaire, de Fanon, de Senghor ? Leur pensée a migré, s’est disséminée dans des mondes et des univers réputés étrangers. Les entend-on mieux « ici », aux lieux mêmes où elle s’est nourrie et développée ? S’ils ont toujours « notre » oreille, quelles pratiques génèrent-ils ?

Avec Alice Cherki (France/Algérie), Fadel Baro (Sénégal), Satoshi Ukai (Japon) et Didier Awadi (Sénégal); modération Seloua Luste Boulbina.

----------------------------PROJECTION-------------------------------

 

Le voyage à Bandung de Jean-François Boclé (2015)

Fanon aurait projeté un… voyage à Bandung. Le Voyage à Bandung (5mn) a été conçu pour les commémorations du 60e anniversaire de la Conférence afro-africaine de Bandung, première diffusion à la conférence internationale Bandung Spirit - Rethinking emerging forces 60 years after the Bandung conference, Université de Trisaktri, Indonésie (2016). Le voyage à Bandung a aussi été montré lors de Akaa (2016).

 

-------------------------PERFORMANCE-----------------------------

19h30 : Solitudes Martinique de Véronique Kanor

« C’est une expérience de pict-dub-poetry. La pict-dub-poetry mélange la dub poetry, le genre musical reggae, et des poèmes. J’ajoute à cela des images, photos et vidéos, que je mixe avec les mots. L’image devient ici comme une platine musicale. L’image porte aussi des discours, des émotions, là où les mots devaient les prendre en charge. »

 « Solitudes Martinique est une performance scénique où les mots s’encanaillent avec les images. Ils les défient et les bousculent pour raconter l’histoire d’une femme qui, prise dans un chagrin d’amour et bloquée par une grève générale, cherche à faire corps avec son île pré-natale. Sur les deux écrans dressés face au public et à la lectrice, la Martinique dévoile une géographie intime faite de creux et de ravines, de hauteurs et de cieux magnifiques. Entre humour et poésie, le spectacle met à nu une société créole qui ne sait comment dealer avec son passé, ses identités et ses peaux nègres… Et qui attend qu’une pluie miraculeuse vienne chasser tous ses démons. »

 

A creative story by Nelamservices