Coumba gawlo je commence a vieillir ou sont les hommes article

Coumba Gawlo

vendredi 08 mar. 2019 à 21h
ADHERENTS : 3000 F FCFA
NON ADHERENTS : 4000 F FCFA
ENDROIT : Grand jardin à Saint Louis

Issue d’une famille dite Gawlo (griot en pulaar), Coumba Gawlo hérite de sa mère Fatou Kiné Mbaye, une voix particulière et remarquée dès l’âge de sept ans. À quatorze ans, elle gagne le concours « Voix d’or du Sénégal » organisé par le Centre Culturel Blaise Senghor avec une chanson intitulée Soweto et écrite par son père Laye Bamba Seck, en hommage à Nelson Mandela.

Dans les années 90, elle est découverte par le producteur sénégalais Ibrahima Sylla qui produit son premier album Seytane. Le titre éponyme avec Manu Lima aux arrangements, Thio Mbaye aux percussions, et certains morceaux composés par Thione Seck, va la révéler au public et la propulser parmi les valeurs sures de la musique sénégalaise.

Coumba Gawlo produit ensuite quatre albums qui la feront connaître dans son pays tout en continuant ses études. En 1998, la consécration internationale viendra avec l’album Yo Male enregistré avec le chanteur français Patrick Bruel. Dans cet album, Coumba Gawlo fait plusieurs reprises parmi lesquelles « Pata Pata », le succès international de Miriam Makeba.

En décembre 2018, elle sort un nouvel album intitulé Terrou waar et composé de douze titres inédits. L’Institut français de Saint-Louis est donc tout heureux d’accueillir pour la soirée du 8 mars, la diva à la voix d’or de la musique sénégalaise mais surtout une grande figure du combat pour le respect des droits de la femme.

A creative story by Nelamservices

Related Links

Resource Links